Y a-t-il un risque de transmission du COVID-19 par l’eau potable?

En pleine pandémie de coronavirus, les usagers peuvent s’interroger sur les modes de transmission de la maladie, et notamment sur la qualité de l’eau potable. L’eau du robinet peut être consommée en toute confiance. Explications.

Y a-t-il un risque de transmission du COVID-19 par l’eau potable?

Le COVID-19 est une infection causée par un virus appelé SARS-CoV-2.

La présence de ce virus n'a pas été détectée à ce jour dans les réserves d'eau potable (ressources en eau de surface ou souterraines). D’après les connaissances scientifiques et épidémiologiques actuelles, aucun cas de contamination n’est en lien avec l’eau potable, et le risque de contamination par l’eau potable à la sortie du robinet est jugé faible.

En effet, le virus SARS-CoV-2 fait partie de la famille des coronavirus. Ceux-ci sont des virus enveloppés, avec une membrane externe fragile. Ils sont en général moins stables dans l'environnement que les virus entériques humains (infectant essentiellement les intestins) non enveloppés avec transmission par voie d’eau connue. Ils sont également plus sensibles aux désinfectants courants, comme le chlore.
Les différentes étapes de traitement de l’eau usuellement mises en place par les services de distribution d’eau, en particulier les méthodes de désinfection (chloration, ozonation, traitement UV), ont pour finalité d’éliminer tous les virus. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), elles sont en mesure d’inactiver le SARS-CoV-2. 

Concernant la chloration, l’ OMS recommande, pour une désinfection centralisée efficace, une concentration résiduelle de chlore libre supérieure à 0,5 mg/L avec un temps de contact d’au moins 30 minutes à pH inférieur à 8. Un chlore résiduel doit être maintenu dans tout le système de distribution, dont en queue de réseaux.
Pour une sécurité maximum, les gestionnaires de réseaux AEP peuvent passer aux doses de chlore "vigipirate". Cette hausse du niveau de chlore est déjà mise en place sur plusieurs réseaux d'eau à travers la France.

Sur Internet circule une information concernant une commune de Lorraine, qui a invité ses habitants à faire bouillir l’eau du robinet avant de la consommer. Il s’avère que cette recommandation a été donnée suite à un problème de turbidité de l’eau, qui pourrait entraîner d’autres types de contamination. Il n’y a pas de lien avec la pandémie au coronavirus, si ce n’est que, compte tenu du contexte particulier impactant les possibilités et modalités de travail de chacun, le problème de turbidité ne peut être résolu aussi rapidement qu’en temps normal.

Concernant les modes de transmission, le ministère des Solidarités et de la Santé actualise ses recommandations régulièrement pour protéger votre santé et vous recommander les bons gestes à adopter face au Coronavirus COVID-19, parmi lesquels rester chez soi et se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon.