Novembre

Un des meilleurs moments pour la plantation d'arbres et d'arbustes à feuilles caduques.

Novembre

Arbres fruitiers

Plantez vos nouveaux arbres

C'est le moment pour planter vos arbres fruitiers ! Les arbres fruitiers sont sensibles aux maladies et aux ravageurs, ainsi qu'aux mauvaises conditions de culture. Il est donc important de choisir des arbres bien adaptés aux conditions de votre jardin :

  • La plupart des fruitiers apprécient une exposition ensoleillée,
  • Choisissez une variété et un porte-greffe adaptés à votre climat et à votre type de sol.

Les variétés "du terroir" sont généralement bien adaptées aux conditions locales. On trouve de plus en plus sur le marché des variétés offrant une meilleure résistance aux maladies. Demandez conseil à votre pépiniériste. Certaines variétés ont besoin d'un deuxième arbre "pollinisateur" d'une autre variété pour fructifier, pensez-y !

Pour plus de précisions, voir le guide de plantation des arbres et arbustes pour plus de précisions, et les grands principes du jardinage au naturel pour mieux connaître les conditions de votre jardin.

Bien planter un arbre fruitier
  • Evitez de planter un fruitier juste après un autre arbre fruitier, en particulier si celui-ci est mort de maladie : des foyers infectieux peuvent encore être présents dans le sol. Il vaut mieux planter un arbre ornemental, ou au moins un fruitier d'une autre espèce.
  • Préférez les arbres à racines nues plutôt qu'en conteneur. Retaillez l'arbre en supprimant les racines et les branche abîmées et équilibrez les racines et le branchage ("habillage").
  • Le trou de plantation doit être suffisamment grand (ameublir la terre sur un rayon d'un mètre environ). Il est préférable de le préparer à l'avance.
  • Il est conseillé de praliner les racines pour assurer la reprise. Lorsque vous plantez l'arbre, faites attention à ne pas enterrer le point de greffe   (repérable à son renflement), cela pourrait entraîner des attaques par des champignons. Tuteurez si nécessaire (attendez quelques jours que le sol se tasse). Apportez du compost et un paillage au pied de l'arbre.

Taillez les arbres à pépins (pommiers, poiriers)

Cela leur permettra d'être plus productifs, mais aussi, en les aérant, de limiter certaines maladies. Utilisez des outils bien aiguisés et désinfectez-les à l'alcool en passant d'un arbre à l'autre pour éviter de transmettre des maladies.

Supprimez les branches mortes, abîmées, improductives... Enlevez les fruits pourris ou desséchés, ce sont des foyers d'infection potentielle ( moniliose , cloque du pêcher...)

Au jardin d'ornement

Plantez des arbres à feuilles caduques

Comme le dit le proverbe bien connu des jardiniers : "A la Sainte Catherine (25 novembre), tout bois prend racine" : l'arbre est normalement au repos et a tout l'hiver pour s'enraciner. Evitez cependant de planter :

  • Pendant les périodes de gel,
  • Sur un sol détrempé,
  • Ou lorsque l'arbre n'est pas au repos (feuilles...).

Choisissez un arbre adapté à votre jardin (exposition, type de sol, humidité...) : demandez conseil à votre pépiniériste, ou consultez un livre de jardinage. Un arbre planté dans de bonnes conditions poussera mieux et sera plus résistant aux insectes et aux maladies. Privilégiez les espèces locales : elles sont plus adaptées à nos régions, et donc plus résistantes et plus intéressantes pour les oiseaux, les insectes...N'oubliez pas de prendre en compte la taille que l'arbre atteindra une fois adulte.

Si vous avez choisi de planter une haie comprenant des arbres à feuilles caduques, c'est le moment également. Les haies variées sont moins sensibles aux maladies et offrent refuge et nourriture aux oiseaux et insectes utiles.

Plantez les rosiers

Les rosiers sont sensibles à de nombreuses maladies ( oïdium , marsonia , rouille ...) et ravageurs tels que les pucerons . Il existe des variétés plus ou moins résistantes aux maladies ; notamment le label ADR récompense des rosiers particulièrement résistants aux maladies.

Planter un rosier dans de bonnes conditions

Pour obtenir des rosiers sains, les conditions de culture sont très importantes :

  • Exposition au soleil,
  • Espacer les rosiers d'au moins 50 cm,
  • Apporter une bonne dose de compost en surface,
  • Ne pas recouvrir le point de greffe (point de départ des branches) lors de la plantation ; vous le "butterez" pour le protéger des gelées en le recouvrant de terreau ou de compost 15 jours plus tard.

Plantez les grimpantes

Et notamment le lierre. Le lierre est un bon couvre-sol, très rustique, qui peut occuper les pieds de haies, de massifs arbustifs, les zones inaccessibles à la tonte... Ce qui vous évitera de les désherber. De plus, ses baies sont une bonne source de nourriture pour les oiseaux, et sa floraison tardive est intéressante pour les insectes pollinisateurs .

Entretenez votre jardin

Ramassez les feuilles mortes

Ne les laissez pas sur la pelouse, elles pourraient la faire pourrir. Compostez-les (sauf feuilles malades) ou faites-les sécher pour les utiliser par la suite pour le paillage .

Apportez du compost

Au pied de vos plantations. Vérifiez que votre tas de compost est suffisamment aéré, retournez-le si nécessaire.

Elaguez

C'est un bon moment pour élaguer vos arbres. Utiliser des outils bien affûtés, couper la branche à l'aisselle d'un rameau (tire-sève), en biseau pour éviter que la pluie noie le bourgeon. Utilisez un mastic cicatrisant sur les grandes plaies pour éviter qu'elles ne servent de point de pénétration à des maladies.

Désinfectez vos outils à l'alcool en passant d'un arbre à l'autre pour éviter de transmettre les maladies.

Au balcon

Protégez du froid

Rentrez les plantes sensibles au gel. Evitez de leur faire subir trop brutalement les écarts de température entre l'extérieur et l'intérieur : faites-le en journée, et, si vous le pouvez, faites une étape dans une cave ou un garage.

Rapprochez vos bacs des murs de votre habitation, à l'abri du vent. Couvrez-les éventuellement avec un voile d'hivernage.

Ne laissez pas d'eau dans les soucoupes, cela pourrait endommager les racines avec le froid.

Plantez

C'est le moment de planter vos arbustes persistants de petite taille dans vos bacs, et vos rosiers

(voir plus haut les conseils pour la plantation de rosiers).

Au potager

Préparez le sol

Crédit photo : Stéphanie HAMON

Arrachez les restes de plants de tomates et mettez-les au compost (sauf s'ils présentent des maladies).

Ne laissez pas la terre à nu : paillez votre potager pour l’hiver. Pour cela, après avoir arraché les plantes indésirables et travaillé le sol, apportez une couche de compost, puis une couche de paillage (paille, tontes séchées, feuilles morts, broyat de déchets de taille, ou paillage commerciaux tels que la paille de lin ou de chanvre). Ceci permettra de limiter le désherbage, protège les légumes restant en place du gel, permet de nourrir et aérer le sol grâce à l’activité de la faune de sol (lombrics notamment).

Plantes d'intérieur

Préparez vos plantes pour l'hiver

Rapprochez les plantes des fenêtres pour qu'elles ne soient pas affaiblies par le manque de lumière. Beaucoup de plantes sont au repos l'hiver, réduisez l'arrosage petit à petit, sauf pour les plantes en fleur. Un arrosage excessif risquerait d'asphyxier les racines et d'entraîner leur pourrissement. Attention cependant aux plantes ayant besoin d'humidité ambiante, le chauffage dessèche l'air, brumisez leurs feuilles de temps en temps.

Mettez les orchidées dans une pièce fraîche (15°C) environ pour les faire fleurir ; pour les Cymbidium par exemple, les hampes florales devraient commencer à apparaître à la fin du mois, ne déplacez alors plus la plante.